,

Les 5 vols de diamants les plus extraordinaires (Trouvez le faux)

Les vols de diamants sont fascinants. Comparés à d’autres crimes, ils demandent beaucoup plus de talent, des plans plus élaborés et des compétences plus sophistiquées, c’est pour cela qu’il faut parfois plusieurs décennies pour élucider un grand nombre d’entre eux. Dans cet article, vous allez découvrir 5 vols de diamants extraordinaires. 4 sont vrais et l’un d’entre eux a été inventé. Lisez les descriptions et utilisez vos talents de détective pour découvrir le vol qui n’a jamais eu lieu et ensuite votez pour lui.

  1. Londres, Royaume-Uni, le 26 novembre 1983

Un coup de feu retentit, Brian gît sur le sol, sans vie. Avec lui, plus de 20 personnes perdirent la vie lors de ce que certains appellent « La malédiction de Brinks-Mat ».

La malédiction commença lorsque Anthony Black, agent de sécurité à la Brinks-Mat et quelques acolytes décidèrent de dévaliser le coffre de l’entrepôt de la Brinks-Mat. Le cambriolage était simple. Anthony a ouvert la porte à ses complices, ils ont attaché les autres agents de sécurité et ont rempli un van avec 36 millions de dollars en diamants, cash et lingots d’or.

Brink's MAT robbery

Dans les mois qui suivirent, la police arrêta plusieurs hommes et mirent la main sur une partie de l’or. C’est à ce moment là que l’on peut observer les effets de la malédiction. Au cours des deux décennies suivantes, plusieurs hommes et femmes du milieu criminel furent tués, tous avaient eu un lien quelconque avec la marchandise volée. Ces meurtres ne furent jamais élucidés et les diamants, le liquide et environ 14 millions de dollars d’or, ne furent jamais été retrouvés.

  1. Anvers, Belgique, le 16 février 2003

Ce dimanche matin, il faisait froid. La neige craquait sous les pieds des policiers qui se précipitaient vers le Antwerp World Diamond Centre. À l’intérieur, les alarmes qui sonnaient et les verrous cassés indiquaient que la chambre forte du Centre, contenant des diamants et autres pierres précieuses, avait été victime du plus grand casse du siècle.

Tout semblait normal dans les mois précédant le cambriolage. Un négociant en diamants italien avait loué un bureau dans les étages du Centre, il paraissait respectable. Personne n’aurait jamais imaginé qu’il puisse avoir l’intention de défier les capteurs de sécurité et les verrous qui protégeaient la chambre forte du sous-sol. À partir du 15-16 février, cet homme et plusieurs complices exécutèrent leurs plans sans encombre et s’emparèrent de diamants et autres pierres précieuses d’une valeur de plus de 100 millions de dollars.

Les autorités découvrirent des traces d’ADN faisant le lien entre Leonardo Notarbartolo, le négociant en diamants italien et le cambriolage, mais ses complices et les diamants ne furent jamais retrouvés.

  1. Tokyo, Japon, le 5 mars 2004

Elle était belle, mince, bien habillée et sophistiquée, tout à fait le style de femme qui porte des diamants – y compris le magnifique collier aux 116 diamants « la Comtesse de Vendôme ».

Mais en réalité, elle ne se trouvait pas dans la bijouterie « Le Supre-Diamant Couture de Maki » pour acheter des diamants, mais pour mémoriser l’agencement du magasin et participer à son cambriolage. Quelques jours plus tard, en plein jour, alors qu’elle surveillait la boutique, ses deux complices serbes entrèrent dans le magasin, immobilisèrent le personnel et moins d’une minute plus tard, ils s’enfuyaient avec le « Comtesse de Vendôme » dont la valeur s’élève à 31 millions de dollars.

Après une longue enquête, la police de Tokyo qui collaborait avec Interpol arrêta les criminels. Les preuves suggèrent qu’ils faisaient partie d’un réseau international de voleurs de bijoux appelés « Pink Panthers ». La « Comtesse » n’a jamais été retrouvée. Les diamants, y compris le diamant central de 125 carats, ont probablement été retaillés et vendus.

  1. Las Vegas, États-Unis, le 15 août 1995

Marc Mayner glissa son revolver dans son étui. Ancien policier, il travaillait désormais en tant qu’agent de sécurité et coursier pour Leigh, une des bijouteries les plus cotées de Las Vegas.

Le 15 août, Marc avait pour mission d’amener 62 diamants taille poire dans une enseigne partenaire de Los Angeles, les pierres devaient servir à confectionner un collier fait sur mesure, d’une valeur de $5 millions de dollars.

Selon le rapport de police, Marc transportait les diamants dans une mallette fermée par un code de sécurité et un cadenas. Il est monté à bord d’un avion en direction de Los Angeles et a placé la mallette dans le compartiment bagage en face de son siège. Marc déclara ne jamais avoir quitté son siège et que personne n’avait ouvert le compartiment bagage pendant le vol.

À son arrivée à l’aéroport de Los Angeles, Marc découvrit que les diamants avaient disparu et qu’ils avaient été remplacés par 64 cailloux lisses correspondant au poids des pierres précieuses. La police scientifique trouva une empreinte digitale partielle dans la mallette, celle-ci appartenait à Maria Ammon, mais ni elle ni les diamants ne furent retrouvés.

  1. Cannes, France, le 28 juillet 2013

En mai 2013, le Festival de Cannes bat son plein. Les réalisateurs de films et les musiciens, ainsi que les acteurs et les actrices foulent le tapis rouge du Palais des Festivals et des Congrès. La plupart d’entre eux portent des diamants.

Le Festival s’achève vite, mais le luxe et l’élégance n’ont pas quitté la ville. Deux mois plus tard, l’Hôtel Carlton Intercontinental accueillait une exposition de diamants somptueux organisée par Leviev, diamantaire de renom. L’exposition reçut de nombreux visiteurs, y compris un voleur arrivé en milieu de journée. Le visage dissimulé sous un foulard, il braqua les gardes avec un pistolet et s’enfuit avec 72 bijoux en diamants d’une valeur de $127 millions de dollars.

via GIPHY

Quelques jours plus tard, l’assureur offrit une récompense pour toute information pouvant les aider à retrouver les bijoux. De son côté, la police menait l’enquête, elle organisa une chasse à l’homme intensive, mais le voleur et les diamants ne furent jamais retrouvés. Des rumeurs locales évoquaient un coupable possible, Milan Poparic, un voleur de bijoux réputé qui s’était échappé de prison peu de temps auparavant, mais cela n’a jamais été prouvé.

Progrès de la technologie de sécurité

À chaque fois qu’un vol de diamants a lieu, les sociétés de sécurité en profite pour étudier et améliorer leurs propres moyens techniques. Voici 4 progrès importants en matière de sécurité qui permettent de sécuriser vos diamants, plus que jamais :

  • Coffres-forts biométriques – Ces coffres-forts haut de gamme s’ouvrent uniquement grâce à la reconnaissance d’empreintes digitales. Cela leur permet d’être encore plus sûrs et pratiques, plus besoin de clés ni de mémoriser une combinaison.
  • Mécanisme de reverrouillage – Quand les serrures sophistiquées ne suffisent pas, les meilleures sociétés de sécurité intègrent de plus en plus de mécanismes de reverrouillage dans leurs coffres-forts. Ces mécanismes reverrouillent le coffre dès qu’il y a un signe de danger.
  • Capteurs ultra-sensibles Les chambres fortes sont souvent équipées de détecteurs de mouvement à infrarouges et ultrasons, ainsi que de capteurs sismiques qui mesurent les vibrations à l’intérieur de la chambre forte et dans son environnement. Grâce aux progrès de la technologie, ces capteurs peuvent désormais détecter les anomalies et alerter le centre de sécurité ou le propriétaire, plus rapidement.
  • Technologie sans fil – Auparavant, les cambrioleurs pouvaient facilement forcer un coffre ou une chambre forte en coupant les câbles. Les nouveaux systèmes de sécurité sont souvent équipés de caméras de surveillance et de capteurs sans fil. Cette technologie les rend plus difficile à trafiquer et leur permet d’être contrôlés et surveillés à distance par un centre de sécurité, un ordinateur personnel et même un Smartphone.

Les progrès technologiques en matière de sécurité, comme ceux présentés ci-dessus, sont efficaces et permettent d’éviter les vols de diamants, plus que jamais.

Avant de partir, n’oubliez pas de voter pour le faux vol !